Obsession ou idée fixe

motif de l’obsession ou de l’idée fixe : On le trouve plus particulièrement attaché au personnage du Docteur, mais il peut aussi apparaître dans d’autres contextes. Il est caractérisé par une note pivot à partir de laquelle des intervalles montants se construisent en agrandissement.

C’est donc dans la Passacaille du premier acte que ce motif sera le plus présent. Il caractérise l’obsession du Docteur à élaborer sa “fumeuse” théorie qui devrait le rendre immortel dans le panthéon des sciences. Il est très audible lors de la 14ème varation de cette Passacaille, lorsque le docteur effectue un premier diagnostique sur l'”abbération mentale, partiale, de seconde espèce” dont souffrirait Wozzeck :

Dans l’exemples qui suit, il est successivement joué aux hautbois, puis repris par les violons :

Cependant on le trouve également dans la bouche de Wozzeck en deux endroits qui se répondent symétriquement. Le premier, toujours dans la Passacaille, lorsque Wozzeck dit que l’argent qu’il gagne est géré par sa femme. Le motif est chanté (doublé par un violoncelle) puis joué, en décallage, par 3 trompettes :

Le second intervient lorsqu’il accomplit cet acte de donner l’argent à Marie, lors de la première scène du second acte. Il s’agit ici d’une obsession, mais négative et résignée. Les intervalles, au lieu de s’agrandir et de tendre vers une emphase, se rétrécissent et se referment sur eux-mêmes. Mais on trouve toujours ce retour sur une note de base à partir de laquelle les mouvements mélodiques se déploient :

2 Responses to “Obsession ou idée fixe”

  1. Philippe Manoury» Blog Archive » I.4. Chez le Docteur (1) : Passacaille Says:

    […] Par ce procédé de répétitions obstinées, le thème de la Passacaille évoque ici le motif de l’obsession, qui va jouer un rôle important vers la fin de cette scène. Faisant suite au xylophone, qui […]

  2. Philippe Manoury» Blog Archive » I.4 Chez le Docteur : Passacaille (variations 11 à 21) Says:

    […] Berg le fait chanter sur un motif que nous avons déjà rencontré (cf. mesure 142), celui de l’obsession  caractérisé par un intervalle qui s’agrandit à partir d’une note pivot […]

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.