Motif de la soumission

Le motif de la soumission est entièrement lié au personnage de Wozzeck. Il apparaît principalement dans la première scène de l’acte 1 lors que Wozzeck se résigne à ne dire que : « Jawohl ! Herr Haptmann ! » . Son profil est extrêmement simple : répétition d’un même son (do#) sur un rythme obstiné :

Au cours de la Gigue qui fait partie de la Suite de la première scène de l’acte I, ce motif est amplement utilisé lors de la raillerie du Capitaine :

On le trouve également dans la ligne de basse qui introduit l’aria de Wozzeck dans cette même scène :

Ainsi que dans sa conclusion :

Il sert également de soubassement à la fin de l’interlude qui sépare les deux premières scènes de ce premier acte :


Il est pratiquement absent de tout l’opéra par la suite, si ce n’est dans une évocation (mais sur un mib) au milieu de l’Interlude en ré mineur à la fin de l’ouvrage :

© With kind permission by UNIVERSAL EDITION A.G., Wien

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.